illustration diocèse Metz.jpg

LE DIOCÈSE DE METZ

Le diocèse de Metz correspond au département de la Moselle (6 216 km²) qui comprend 730 communes pour une population de 1 045 270 habitants. L’organisation pastorale est subdivisée en 649 paroisses rassemblées en 134 communautés de paroisses, elles-mêmes regroupées en 34 archiprêtrés.

De par sa situation géographique, le diocèse de Metz est un carrefour de l’Europe (le département de la Moselle est frontalier avec le Luxembourg, la Belgique et l’Allemagne). Il entretient des liens étroits avec les diocèses voisins notamment ceux de Luxembourg, de Trèves, de Spire.

Au 1er janvier 2021, le diocèse de Metz bénéficie du concours de :
• 287 prêtres (diocésains, fidei donum et religieux)
• 49 diacres permanents
• 143 animateurs laïcs en pastorale (ALP)

Administrateur apostolique du diocèse de Metz

 Mgr Jean-Pierre Vuillemin

MGR-VUILLEMIN.png
Diocese-de-Metz.png

L'Archiprêtré

Chaque archiprêtré est animé pastoralement par un archiprêtre, qui collabore avec les curés des paroisses, des prêtres coopérateurs, des vicaires, des diacres et des animateurs laïcs en pastorale.

Une équipe pastorale (EAA) assure une animation de l’archiprêtré, territoire stable pour la mission, et assure la gestion de sept offices canoniques de manière transversale (pastorale de l’initiation chrétienne, pastorale des jeunes et des vocations, pastorale des familles, diaconie, pastorale de la santé, pastorale de la formation, mission de dialogue et d’ouverture au monde). Chaque Archiprêtré est constitué de plusieurs “communautés de paroisses”. 

Les Communautés de Paroisses

Les communautés de paroisses forment un ensemble cohérent accompagné par un curé. 

 

Elles disposent de personnes relais dans chaque paroisse qui correspond dans notre secteur en général à un village. Ces personnes nommées par le curé reçoivent une lettre de mission de ce dernier, qui précise la durée du mandat et une formation adaptée.

Elles ont pour mission de faire vivre la pastorale sur leur paroisse, notamment en veillant à la qualité de la vie de prière, aux personnes malades ou éprouvées, en assurant une bonne communication avec le conseil de fabrique et les élus, en encourageant des initiatives de liens fraternels et de solidarité. Les personnes relais sont attentives aux événements de leurs villages et doivent pouvoir renseigner les habitants sur la vie catholique dans leurs communes.

 

Le curé est aidé par une équipe de coordination pastorale (ECP) pour gérer la vie des paroisses.

L’ECP appelle, lance des initiatives, des projets, valorise les différentes réalités et initiatives locales et paroissiales, a le souci des besoins spécifiques et les fait remonter à l’équipe d’archiprêtré. Elle organise avec le curé la vie paroissiale dans ses célébrations, ses temps forts et veille à la présence de l’Église à certains moments privilégiés (fêtes patronales, manifestations culturelles et civiles, ...), toujours en articulation avec l’équipe d’archiprêtré.

Avec l’équipe d’archiprêtré, son objectif est le développement de la foi, à tous

les âges et à l’égard de tous, sur le territoire des communautés de paroisses qu’elle suit.

Elle porte le souci de l’inculturation et de l’évangélisation de proximité. Ce qui exige

de la créativité et de la fidélité à la foi reçue dans la Tradition vivante de l’Église, l’écoute

des autres communautés au sein de l’archiprêtré (inter-ECP, conseil pastoral) et une

attention particulière au diocèse et à ses grandes orientations données par notre évêque.

Bref, son but est que la communauté chrétienne et que chaque baptisé assument leur mission d’évangélisation au sein de la société actuelle.

Le Conseil de Fabrique

Pour la vie matérielle des communautés, le Concordat a institué des Conseils de fabrique (pour les 649 paroisses) et des conseils de gestion (pour les chapelles et annexes). 

La Fabrique est un organisme propre à l’Alsace-Moselle.

Elle a été créée en 1809 sous le régime du Concordat.

D’un point de vue juridique, la Fabrique n’est pas une association mais un établissement public du culte chargé de gérer les biens matériels et d’administrer la paroisse.

La paroisse est une communauté de chrétiens.

 

La fabrique est administrée par un conseil de 7 membres (dans les paroisses de moins de 5000 habitants) et un bureau (président, trésorier, secrétaire et curé)

Le maire et le curé en sont membres de droit.

Les 5 autres membres, tous catholiques, sont élus pour 6 ans et sont limités à 3 mandats.

À Morhange, par exemple, il est composé de :

  • René BLAISE, président 

  • Grégoire CORNELOUP, curé 

  • Christian STINCO, maire 

  • René STREIFF, trésorier 

  • Michèle MARC, secrétaire 

  • Joëlle MARX

  • Jean CORDIER

 

La fabrique a comme attributions :

 

-Engager un budget avec revenus et charges 

-Tenir un état annuel des comptes selon un plan comptable vérifié par l’Evêché.

-Accepter dons et legs et employer leurs produits.

-Engager les marchés et travaux, les actions en justice, les emprunts, administrer les biens tels que baux et aliénations.

-Nommer et révoquer les employés de la fabrique.

 

Précisions et remarques :

 

La Fabrique perçoit 2/3 des quêtes, 1/3 étant réservé à l’Evêché, en plus des quêtes dites impérées.

La commune est le plus souvent propriétaire de l’église et du presbytère, dont le prêtre desservant est affectataire ; elle pourvoit au logement du Curé, ainsi qu’aux besoins de la Fabrique en cas d’insuffisance de ressources

Le Culte relève du Ministère de l’Intérieur.

Les Finances

Dans le cadre du Concordat, les prêtres, les diacres et les Animateurs Laïcs en Pastorale sont payés par l’Etat.

Pour répondre à sa mission de transmettre l’Evangile et pour entretenir les lieux de culte, l’Eglise vit des dons, des quêtes, des legs, du casuel (Offrandes faites à l’occasion des baptêmes, mariages et sépultures) ainsi que par l’organisation d’évènements. 

Pour aller plus loin, téléchargez le Vade-Mecum à l'usage des Membres des Conseils de Fabriques (daté du 15.06.20). En cliquant sur l'image ci-dessous pour accéder au PDF :