Veillée aux 600 bougies avec les Wemps

Dernière mise à jour : 17 sept.

Le dernier WEMPS vient d’avoir lieu en même temps que la célébration festive de Notre-Dame du Feu

qui a protégé les habitants de Morhange et leur église, il y a plus de 600 ans.

C’est dans l’église Sts Pierre et Paul qui abrite la Vierge du Feu ou « Vierge au charbon » que tous ont repris contact pour chanter et prier ensemble au cours d’une messe célébrée par l’abbé Grégoire Corneloup, avant l’envoi en mission des équipes.



Une météo favorable a permis de se retrouver dans le jardin du presbytère pour des temps d’enseignement, de préparation aux rencontres de l’après-midi et de répétition des chants pour le concert du soir. Le déjeuner a rassemblé tous les participants sous le préau de l’école Jeanne d'Arc.


" A MARIE, LE CHANT DES POETES"


Au cours de l'après-midi, Patrice MARTINEAU, chanteur professionnel depuis de longues années est venu interpréter

"A Marie, le Chant des Poètes,"


un récital de chansons mariales, composé de chansons traditionnelles revisitées et de poèmes de grands auteurs français, comme Péguy, Villon, Rutebeuf, Daudet, Gautier, Marie Noël, Jammes.., mis en musique, pour célébrer la Vierge Marie.





Il a enchanté un auditoire venu nombreux pour l'écouter.

Au premier rang, certaines dames en ont même oublié l'heure du retour dans leur hébergement....

.

Un tonnerre d’applaudissements a ponctué la prestation de l’interprète, dont le répertoire de chants dédiés à la Vierge Marie a su conquérir tous les coeurs en ce jour de fête de Notre-Dame du Feu.





Par ailleurs, le stand de restauration du conseil de fabrique et la buvette sont venus fortifier et désaltérer ceux qui en avaient besoin, une occasion aussi d’échanges avec des personnes d'horizons divers venues tout spécialement pour la Fête de Notre-Dame du Feu.



VEILLÉE aux 600 bougies


Le point d’orgue de la soirée fut sans conteste, la veillée aux 600 bougies, ni plus ni moins,

que Michel le sacristain, avait allumées et mises en place, en différents points de l'église,

contribuant ainsi à mettre en valeur ses richesses sculpturales et architecturales.


Sainte Barbe


Notre-Dame du Feu dans la chapelle du Rosaire


Les jeunes des Wemps ont animé la veillée.

Ils sont intervenus pour évoquer différents moments de l’histoire de l’église.



DU HAUT DE LA CHAIRE


Hadrien a rappelé que cette chaire monumentale, implantée dans la nef en 1895, était un cadeau du Grand-Duc de Bade, inspecteur de la garnison de Morhange, qui avait alors soutenu les efforts du curé de l’époque, grand promoteur de la restauration de l’église.

Il a aussi fait remarquer que le même architecte allemand, Paul Tornow avait oeuvré pour la restauration de l'église de Morhange et de la cathédrale de Metz.


Perchée sur le même promontoire, Anita a évoqué un bombardement du mois d’ août 1914 qui heureusement n’ a laissé que quelques égratignures à l’église, au matin du 20 août.


Elle a aussi mentionné la consécration en 1945 de cinq nouvelles cloches, dont la première porte le nom de Notre-Dame du Feu, celle qui veille à tout jamais sur son église.


CONCERT de chants religieux dirigé par Tiphaine

Refrain du canon : "Nous sommes les cloches de Morhange, les cloches de Morhange

nous chantons la Vierge des anges, la Vierge des anges"

Ding Dong, Ding Dong......


Tiphaine, Clémence, François-Joseph, Camille, Eléonore, Priscille, Marie, Marie-Lys, Erwan, Hadrien, Anita, Jacques-Henri, Maylis, Théo(s), Marine, Ségolène et Jean-Baptiste, Gladys......Sixtine....


GOSPEL FINAL





Dehors

sur le parvis

temps

d'échanges

avec les paroissiens

pour profiter encore

de la douceur

du soir








Photos: Paroisse de Morhange