JUBILÉ de l'église de Morhange

Dernière mise à jour : nov. 4

600 ans Saint-Pierre et Saint-Paul

D'où vient le mot Jubilé ?


Le mot jubilé

a deux racines en hébreu et en latin.


Dans la Bible hébraïque,

le terme yobel désignait d’abord le bélier, puis la corne du bélier, utilisée comme trompette.


Celle-ci servait à annoncer tous les cinquante ans une année exceptionnelle de remise des dettes.

Inaugurée par le son du yobel, cette année fut appelée année du yobel ou simplement yobel.


En latin le mot jubilum

(du verbe jubilare) exprimait le cri d’allégresse des bergers.

Quand, entre 391 et 406, saint Jérôme traduisit la Bible hébraïque en latin,

il rendit le mot yobel par jubilæus (et non jubolæus, plus proche de yobel, comme on aurait pu s’y attendre.)



Il unissait ainsi l’idée d’allégresse, contenue dans les cris des bergers latins et celle de la fête inaugurant l’année exceptionnelle de l’ancien Israël.


Dans sa traduction-qui fut utilisée pendant plus de mille ans dans l’Eglise- on parle donc d’annus jubilei ou de jubilæus.

Vers la fin du Moyen-Âge, le mot fut appliqué à l’indulgence accordée par le Pape lors de l’Année Sainte.

Il passa en français (jubilé ou année jubilaire) et dans d’autres langues européennes pour désigner des années exceptionnelles de conversion et de grâce.


HARI A., Comprendre et vivre le Jubilé. Editions du Signe



PROGRAMME du JUBILÉ de SEPTEMBRE à DECEMBRE 2021






Conception: Archiprêtré de Morhange. Réalisation: auberon.eu. Impression: L'Huillier S.A.