top of page

LA FÊTE DE NOËL

Dernière mise à jour : 26 déc. 2022

Noël se fête depuis des temps immémoriaux autour du solstice d’hiver.

Sa signification, ainsi que ses coutumes ont changé en passant de la tradition païenne à la tradition chrétienne.




Bien avant l’époque romaine,

Noël est fêté en Europe

à la fin du mois de décembre

comme la renaissance tant attendue

de la nature et l’espérance de vie nouvelle lors du solstice d’hiver.


Fr3 régions


JOUR DE NAISSANCE DU " SOLEIL INVAINCU"



Le solstice d’hiver était considéré par les Romains comme le jour de naissance du " soleil invaincu " dont la fête avait lieu le 25 décembre, à la date du solstice d'hiver selon le calendrier julien. Ce jour était célébré tous les ans par des jeux du cirque.


Universalisme Monde



Noël tire son étymologie du latin Natalis dies ( jour de la naissance )

qui désignait en Occident le moment à partir duquel les jours rallongent à nouveau.

Noël : une si longue histoire , CABANTOUS Alain et WALTER François


LA FÊTE DE NOËL


Elle est née à Rome vers le milieu du IIIe siècle, elle est attestée en 336.

L'Église a christianisé la fête païenne des "Saturnales" qui existait auparavant en l’honneur du dieu romain des semailles et de la fertilité (Saturne)


Pratiquées dans la Rome Antique, les festivités s’étalaient alors sur sept jours,

du 17 au 24 décembre.


ÉCHANGE DE CADEAUX



Les Romains se rassemblaient en famille ou entre amis, parmi la végétation et les guirlandes, et se faisaient mutuellement cadeau de figurines faites de pain ou de terre cuite. Paroissederochefort.fr



L’esprit de fête est resté et a traversé les âges.


NOËL CHRÉTIEN


PRÉPARATION


L’idée de faire un vrai temps de préparation à la fête de Noël avec un aspect pénitentiel est apparu en Gaule.


En 590, au temps de l’évêque Grégoire de Tours, on se préparait à la fête de la Nativité en jeûnant trois jours par semaine, depuis la saint-Martin.


L’Église romaine se contente de quatre dimanches, ce qui correspond aux quatre dimanches de l'Avent.





Avec l’expansion du christianisme, la célébration de Noël s’est de plus en plus introduite dans les mœurs des Européens, dès le Ve siècle en Irlande, au VIIe siècle en Angleterre , et au VIIIe siècle en Allemagne.


Aux XVIIIe et XIXe siècles, l’échange des cadeaux est devenu une coutume, symbolisant les présents que les Rois mages avaient offert à Jésus.


NOËL


Pour les chrétiens, la fête de Noël (du latin natalis, " naissance ", " nativité ")

célèbre la naissance de Jésus, Fils de Dieu, le Sauveur attendu, annoncé par les prophètes.



DIMANCHE 24 Décembre 2022

" En ces jours-là, parut un édit de l’empereur Auguste, ordonnant de recenser toute la terre – ce premier recensement eut lieu lorsque Quirinius était gouverneur de Syrie. – Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville d’origine.
Joseph, lui aussi, monta de Galilée, depuis la ville de Nazareth, vers la Judée, jusqu’à la ville de David appelée Bethléem. Il était en effet de la maison et de la lignée de David. Il venait se faire recenser avec Marie, qui lui avait été accordée en mariage et qui était enceinte.
Or, pendant qu’ils étaient là, le temps où elle devait enfanter fut accompli.
Et elle mit au monde son fils premier-né ; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune.
Dans la même région, il y avait des bergers qui vivaient dehors et passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux.
L’ange du Seigneur se présenta devant eux, et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière. Ils furent saisis d’une grande crainte. Alors l’ange leur dit :
" Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple : Aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur.
Et voici le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. "
Et soudain, il y eut avec l’ange une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu en disant :
" Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime. " ( Lc 2, 1-14)


Avec les chérubins, volons vers la crèche !


La chorale de jeunes " Gaudete"

nous invite à accompagner les chérubins

en route vers la crèche.


Une troupe

nombreuse

d’anges

louait Dieu

en disant :


" Gloire à Dieu et paix aux hommes ! "

(Lc 2, 13)






Nativité, Philippe de Champaigne,1643

Musée des Beaux-Arts de Lille




La musique méditative charme les bergers

et nous prépare à voir la merveille :

l’Enfant- Dieu qui nous sourit.





1. Nous qui dans ce mystère 2. Chantons l’hymne trois fois sainte Représentons les chérubins. (bis) A la bienheureuse Trinité. (bis)


3. Déposons tout souci du monde 4. Allons à la rencontre Déposons tout souci du monde. (bis) De notre Roi de gloire. (bis)






Comments


bottom of page