Le dernier repas...

Dernière mise à jour : 15 avr.

Jeudi 14 avril 2022 : Jeudi Saint. Fin du Carême avant la célébration de Pâques.

Les chrétiens commémorent la Cène (en latin cena : repas du soir),

le repas au cours duquel Jésus partage le dernier repas avec ses disciples.


Hilda Barhoum, 2017

Au cours de ce repas, Jésus bénit le pain et le vin et offre son Corps et son Sang pour le salut des hommes. Il lave aussi les pieds de ses Apôtres et les invite à se faire serviteurs des autres.


COMME LUI



Léonard de Vinci a représenté la Cène, une fresque peinte entre 1494 et 1498 dans le réfectoire du couvent dominicain Santa Maria delle Grazie, à Milan.

Dans ce tableau aussi célèbre que la Joconde, il saisit le moment où Jésus vient d'annoncer qu'un des convives le livrera...


La Cène par Léonard de Vinci. Croire, 2019

La réalité historique s'éloigne de plus en plus des chefs-d’œuvre classiques de la peinture religieuse représentant Jésus et ses Apôtres assis autour d’une table !


Découvertes archéologiques

Le matériel recueilli par deux archéologues italiens, Generoso Urciuoli, du centre de Petri et Marta Berogno, archéologue et égyptologue au musée égyptien de Turin, fournissent des indications sur les habitudes alimentaires à Jérusalem au début du premier siècle après J.C.

Ils ont découvert que le dernier repas du Christ n’avait pas été servi sur une table rectangulaire, tel qu’il est représenté sur de nombreuses peintures religieuses, mais avec Jésus et ses apôtres assis par terre sur des coussins, selon la tradition romaine de l’époque.

« En ce temps-là en Palestine, le repas était servi sur des tables basses et les invités mangeaient assis par terre sur des coussins et des tapis inclinés », explique Generoso Urciuoli.


Règles d’hygiène respectées

De même, selon l’archéologue, « les juifs respectaient les règles d’hygiène de l’époque et utilisaient, par exemple, des bols de pierre, non susceptibles de transmettre des impuretés » ou mangeaient dans des bols et jarres de céramique en guise d’assiettes, suivant une tendance en vigueur dans le monde à cette époque -là.


Menu du dernier repas du Christ en compagnie de ses Apôtres

Selon les données archéologiques, lors de la Cène, auraient été servis, en plus du pain sans levain et du vin, du tzir – une variante du garum, sorte de sauce romaine à base de restes de poisson –, de l’agneau, du tcholent – un plat de ragoût de haricots au four cuits à petit feu –, des olives, de l’hysope – espèce d’herbe à saveur de menthe –, des herbes amères avec des pistaches et un harosset de dattes ainsi qu’une pâte de noix.


« Les herbes amères et le harosset sont typiques de la Pâque juive, ou le tcholent servi pendant les fêtes, tandis que l’hysope se consommait aussi au quotidien », déclare l’archéologue.

Découvertes archéologiques. Aleteia


Célébration de l 'Eucharistie à BERMERING



Les enfants de la Première Communion apportent les dons


Le Saint Sacrement est déposé devant le reposoir de la Vierge Marie