top of page

1ère conférence de Carême

Dernière mise à jour : 29 févr.

La première conférence de Carême de la série SUIVRE JÉSUS CHRIST EN ÉGLISE donnée par Fr. Jean-Dominique DUBOIS a eu lieu en l'église Saint Pierre - Saint Paul de Morhange ce mercredi 21 février 2024.



Après avoir souhaité la bienvenue à tous, le Père Tiem a présenté Fr. Jean-Dominique DUBOIS, franciscain et prêtre comme lui, responsable diocésain de la Formation permanente des prêtres et des laïcs, du catéchuménat des adultes dans le diocèse de GAP (Hautes-Alpes) ainsi que prédicateur de retraites et de pèlerinages, en Terre sainte et en Italie, pays de Saint-François d'Assise.


Il est venu donner la première conférence de carême en l'église Saint Pierre - Saint Paul de Morhange, qui sera suivie de quatre autres les 28 février, 6 mars, 13 mars et 20 mars prochains de 20h à 20h45.


Suivre Jésus Christ en Église

1. Le courage du combat spirituel

Évangile des tentations de Jésus au désert Mt 4, 1-11


INTRODUCTION


La vie, si belle soit-elle , est tragique.

Le mal et les épreuves traversent toute vie, au plus intime très souvent. Il s'agit de ne pas se tromper d'adversaire et d'entrer dans le courage de Jésus qui prit résolument le chemin de Jérusalem pour vaincre le mal et Satan, son auteur, pour faire de nous des hommes libres.


" Tout Fils qu'il était, de ce qu'il souffrit il apprit l'obéissance " He,5,8


RÉSUMÉ Fr. Jean-Dominique Dubois


" Durant la quarantaine de préparation à Pâques, chrétiens et catéchumènes adultes, vivent un entrainement au combat spirituel.
La vie de l’homme se déroule dans le temps.
Le temps historique événementiel pour aller vers l’accomplissement du temps eschatologique à travers le temps apocalyptique du combat de cette vie terrestre.
Le royaume des cieux n’est pas de ce monde.
Il commence ici-bas pour trouver sa plénitude au-delà des temps et du temps.
Foi espérance et charité sont l’âme et la dynamique de la vie du chrétien pour confesser le Dieu de Jésus Christ et le laisser, à travers nos vies, pétrir cette terre de sa lumière et l’entraîner à l’avènement de sa gloire.
Chacun est unique dans l’unique qu’est Jésus Christ, aussi nul ne devient homme sans s’accomplir en pleine conscience, à la fois émotive, cognitive et spirituelle, dans sa singularité pour dire l’universel, loin de tout particularisme qui enferme.
Vocation à vivre en Christ selon la triple dimension du baptême et du sacerdoce ministériel, comme prophète, prêtre et roi.
Le démon, ange bon qui s’est révolté, a entrainé l’homme dans sa désobéissance par la tromperie de se faire dieu sans Dieu, de se faire dieu par soi-même.
L’histoire humaine est désormais celle d’un long et douloureux enfantement, pour non seulement parvenir à notre pleine humanité, mais pour guérir de la racine du mal au cœur de l’homme, expérience du peuple d’Israël se disant un peuple à la nuque raide ayant besoin d’un sauveur pour pratiquer la loi d’amour.
Le satan et ses acolytes sont de purs esprits doués d’intelligence et de volonté. Ils en savent plus sur Dieu que nous. Ils cherchent à nous atteindre dans toutes les zones de notre être. Ils ne peuvent cependant pas avoir accès au cœur de l’homme, à son esprit profond, car ils ne sont pas l’égal de Dieu.
Par ailleurs devant la victoire du Christ, qui, en sa passion résurrection, les a définitivement vaincus, les démons tremblent face à un chrétien s’il est un bon combattant de la foi, lui qui a reçu déjà l’assurance de la victoire dans et par le Christ.
L’adversaire cherche à atteindre l’homme, dans l’ombre, en le perturbant dans son harmonie originelle, dans toutes les dimensions spatio-temporelles et constitutives de son humanité.
Le récit des tentations de Jésus nous donne les trois types de tentation, les résumant toutes : l’avoir, le pouvoir et le savoir, ou encore l’argent, le pouvoir et le sexe. Toutes choses bonnes mais trop souvent retournées à notre seul profit et orgueil.
Pour nous entraver, en ce qui constitue notre humanité et selon l’ampleur de notre destinée, l’adversaire vient nous troubler, nous entraîner au blasphème, nous faire exagérer les difficultés, nous diviser en nous-mêmes et dans les autres, nous distraire de la parole de Dieu semée en nos cœurs et nous décourager.
Les armes du combat sont une solide formation complète et intégrale, la prière humble, fidèle et persévérante, l’obéissance et l’humilité face aux autorités légitimes, la maîtrise des pensées, le refus de toute magie et ésotérisme, ainsi qu’une tendre et vraie dévotion à Marie.
À l’inverse d’une société qui ne cesse de déconstruire l’homme, le défi de notre temps est de prendre avec le Christ la route de l’homme pour le révéler à lui-même selon le dessein d’amour de son Créateur. "

UN AUDITOIRE ATTENTIF ET INTÉRESSÉ     

 

venu de différents lieux de l'archiprêtré



REMERCIEMENTS



A la fin de la conférence, le Père Tiem a vivement remercié le Père Jean-Dominique DUBOIS pour sa prestation devant un auditoire fourni et intéressé par cette première conférence à Morhange.



Il a également remercié Marc TAILLEBOIS, Directeur de la communication du Diocèse pour sa présence et l'enregistrement des conférences, qu'il sera aussi possible d'écouter sur RCF Jerico Moselle,

les lundis soirs à 19h30, à partir du lundi 26 février, ou en podcast à tout moment sur le site de la radio.



Le Père Tiem a rappelé le prochain rendez-vous avec Fr. Jean-Dominique DUBOIS


Mercredi 28 février à 20h en l'église de Morhange pour écouter la 2e conférence

2. Le défi de la Parole de Dieu










Comentarios


bottom of page