CONFIRMATIONS

Dernière mise à jour : il y a un jour



L’abbé Didier Schweitzer, Chancelier du Diocèse de Metz est venu à Grostenquin, samedi 22 mai pour donner le Sacrement de Confirmation à 15 jeunes et 7 adultes, de différentes paroisses de Morhange et de Grostenquin.


L’église Saint Jean-Baptiste avait revêtu ses habits de fête pour l’occasion.

Parents, amis et fidèles ont pu profiter du nouveau programme de déconfinement dans l’église pour accompagner au plus près les jeunes qui s’apprêtaient à recevoir le Sacrement.


Après le mot d’accueil

de l’abbé Epiphane, l’abbé Schweitzer

a pris la parole pour saluer chaleureusement toutes les personnes présentes

au nom de Mgr Lagleize.

Il a dit avec des mots forts

et avec fougue,

sa joie d’être venu

à l’occasion de la

Confirmation,

en cette veille de Pentecôte

où les disciples ont reçu l’Esprit Saint de la part de Jésus ressuscité.




Le chancelier a présidé la célébration qui a suivi, concélébrée par l’abbé Grégoire Corneloup, archiprêtre de Morhange et l’abbé Epiphane Ayih-Akakpo, curé de Grostenquin.


Dans son homélie, l’abbé Schweitzer s’est plus particulièrement adressé aux jeunes et a évoqué leurs lettres, « belles et émouvantes », adressées à l’évêque et dont il s’est inspiré pour répondre. Pour lui, un « jeune chrétien est un jeune comme un autre » avec des passions, des projets professionnels ou familiaux, des rêves, mais aussi des craintes, des peurs devant l’avenir incertain et de souligner que l’originalité d’un jeune chrétien, c’est qu’il a entendu parler du message d’amour de Jésus. En se préparant à la Confirmation, il a montré son désir de mieux le connaître.

S’adressant aux parents, parrains et marraines, il a attiré l’attention sur l’importance du rôle des adultes et a insisté sur leur témoignage pour aider les jeunes à croire.

Il n’y a pas d’âge pour se mettre à la suite de Dieu.

Il s’est aussi référé aux lettres des jeunes adultes, relevant leur enthousiasme dans leur décision de se rapprocher plus du Seigneur et le cheminement par lequel certains sont passés avant de se décider.

Il a mis l’accent sur le rôle de l’Esprit Saint qui donne la capacité de recommencer, de retrouver le chemin du Seigneur.


« Accrochez- vous au Christ, ne perdez pas une occasion de témoigner »




Entouré de son parrain ou de sa marraine, chaque jeune a reçu l’onction des mains du représentant de l’évêque, qui a tracé le signe de croix sur son front,

à l’énoncé de son prénom.



A suivi un temps d’échange avec chaque jeune.



A la fin de la célébration, l’abbé Corneloup s’est exprimé

pour remercier le curé de Grostenquin

pour l’accueil dans son église,

l’abbé Schweitzer

pour le Sacrement dispensé,

les animatrices et les parents

pour leur implication

aux côtés des jeunes pendant les deux années de préparation un peu spéciales.


«Quel(s) moyen(s) allons-nous nous donner pour que cette belle aventure vécue ensemble

ait une suite ? »

une question à laquelle chacun a été invité à répondre.....