TEMPS POUR LA CREATION

Dernière mise à jour : il y a une heure


Un nouveau Temps pour la Création

a lieu cette année

pour

les chrétiens

du monde

entier.


A

Morhange Morhange

les enfants ont animé la messe de rentrée

le Dimanche


12 septembre

en l'église St Pierre et St Paul






" UNE MAISON POUR TOUS "

est le thème choisi pour cette année.


Le TEMPS POUR LA CREATION est une initiative mondiale œcuménique

qui s’inscrit dans la continuité de l’Encyclique Laudato Si',

initiée par le Pape François, le 24 mai 2020.

En choisissant le nom de François, en référence à St François d’Assise,

le Pape a voulu marquer son pontificat d’une empreinte écologique.



Laudato SI’ : message aux peuples de la Terre

Le pape François adresse à tous une encyclique qui nous appelle à réfléchir et à agir.



Le résumé


1. Tandis que le système écologique mondial arrive à un point de rupture, le pape, inquiet, inventorie les questions qu’on ne peut plus éluder : pollution, « culture du déchet », réchauffement climatique, menaces sur l’eau, perte de la biodiversité.

La Terre, notre « maison commune » est abîmée !


L’EXTRAIT : "Nous avons besoin de renforcer la conscience que nous sommes une seule famille humaine."


2. Appuyé sur le récit biblique, le pape rappelle que Dieu a confié la Création à l’homme. L’existence humaine repose sur trois relations fondamentales intimement liées : avec Dieu, avec le prochain, avec la Terre. Selon la Bible, les trois relations vitales ont été rompues par le péché. Pourtant l’homme est invité à collaborer à la Création.


L’EXTRAIT : « Chaque créature a une fonction et aucune n’est superflue »


3. Le chapitre 3 revient sur la racine humaine de la crise écologique. Il pointe « les logiques de domination technocratiques qui mènent à la destruction de la nature et à l’exploitation des personnes et des populations les plus faibles ». L’époque moderne se caractérise, selon lui par « une grande démesure anthropocentrique ». L’homme « se déclare autonome par rapport à la réalité » et « se pose en dominateur absolu ».


L’EXTRAIT : " Il n’y aura pas de nouvelle relation avec la nature sans un être humain nouveau"


4. Associant l’humain et le social, le pape propose « une écologie intégrale » qui tienne compte de tous les aspects de la crise mondiale actuelle : l’écologie, mais aussi l’économie et la justice. Il n’y a pas deux crises séparées, l’une environnementale et l’autre sociale, mais une seule et complexe crise socio-environnementale.


L’EXTRAIT : « Pourquoi passons-nous en ce monde, pourquoi venons-nous à cette vie, pourquoi travaillons-nous et luttons-nous, pourquoi cette Terre a-t-elle besoin de nous ? »

5. Le pape livre des pistes d’action pour « sortir de la spirale d’autodestruction » dans laquelle l’humanité s’enfonce. Il propose un dialogue honnête, à chaque niveau local et international.


L’EXTRAIT : « L’être humain est encore capable d’intervenir positivement. »


6. Pour se réorienter, l’humanité a besoin de changer et de miser sur un autre style de vie. Au final, l’encyclique propose une véritable éducation et une spiritualité renouant avec la sagesse chrétienne qui est intrinsèquement écologique.


« Dieu ne nous abandonne pas, conclut François, ne nous laisse pas seuls, son amour nous porte toujours à trouver de nouveaux chemins. Loué soit-il »

Le Bulletin, CFRT, 2015