PAUSE ESTIVALE

Dernière mise à jour : 17 sept.

L’été est là et avec lui, un temps de pause salutaire.

" Venez à l’écart dans un endroit désert et reposez - vous un peu "

avait déclaré Jésus à ses Apôtres (Marc, 6,31)


Après

une année

bien remplie,

changer d’horizon,

quitter

son quotidien,

respirer,

prendre un peu

de temps

pour soi,

se ressourcer,

nourrir

ce temps de repos...



1

La fête de sainte MARIE-MADELEINE

célébrée par toute l'Eglise catholique le 22 juillet de chaque année,

au milieu de l'été, nous donne l'occasion de découvrir ou redécouvrir

qui est cette sainte que le Pape François a mise à l'honneur.


La Minute de Croire

Pourquoi l'Église fête Marie-Madeleine ?


Marie-Madeleine a eu un rôle pionnier dans l'Eglise.

Elle a été la première témoin du tombeau vide au matin de Pâques,

la première à annoncer la Résurrection du Christ aux apôtres.


Le préfet de la Congrégation du culte divin et de la discipline des sacrements,

le cardinal Robert Sarah,

a signé le 3 juin 2016 le décret

qui élève au rang de fête cette célébration.

La date est fixée

au 22 juillet,

jour déjà prévu pour la mémoire de cette "disciple du Seigneur "


" La décision s’inscrit dans le contexte ecclésial actuel, qui demande de réfléchir plus profondément sur la dignité de la femme, sur la nouvelle évangélisation et sur la grandeur du mystère de la miséricorde divine. [...]


Sainte Marie-Madeleine est un exemple d’évangélisatrice vraie et authentique, c’est-à-dire une évangéliste qui annonce le joyeux message central de Pâques (cf. Collecte du 22 juillet et nouvelle préface). [...]


Le Pape François a pris cette décision dans le contexte

du Jubilé de la Miséricorde

pour

"souligner l'importance de cette femme, modèle authentique d'évangélisation,

qui a "démontré un grand amour

pour le Christ

et fut par lui tellement aimée [...]."


Extraits d'un texte publié par l'Osservatore Romano le 16 juin 2016, dans lequel Mgr Arthur Roche, secrétaire de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements explique les motivations de la décision.


La Grande Crucifixion, détail ( Louis Bréa,1512)


" Elle est le témoin du Christ Ressuscité et elle annonce le message de la Résurrection du Seigneur, comme les autres apôtres.


C’est pourquoi il est juste que la célébration liturgique de cette femme ait le même degré de fête que celui qui est donné à la célébration des apôtres dans le calendrier romain général et que soit mise en évidence la mission de cette femme, qui est un exemple et un modèle pour toute femme dans l’Église."


Sources: Gilles Donada, Sébastien Maillard : La Croix, la Documentation catholique,

Photo 1: Paroisse de Morhange